Votre panier est vide  Votre compte

Le come-back de VERSAILLES à la Machine du Moulin Rouge - Paris, 5 février 2017

Versailles 1

Leurs fans les plus assidus attendaient depuis déjà quelques années leur retour, et quoi de mieux pour un groupe japonais de fêter ce come-back de le faire en Europe, et de finir en beauté en France, à Paris qui plus est. C'était le choix de VERSAILLES -PHILHARMONIC QUINTET-, groupe de Metal Symphonique/Visual Kei qui avait stoppé ses activités quelques années plus tôt, et bien qu'on ait pu retrouver le chanteur KAMIJO sur son projet solo, et les autres membres dans le groupe JUPITER, on n'attendait que ce retour, la renaissance des "descendants de la rose". 

C'est donc à la Machine du Moulin Rouge, l'ancienne Locomotive, que le combo nippon ait décidé de poser ses valises pour la toute dernière date de leur tournée européenne, ce que nous précise l'un des membres du staff de B7Klan qui se réjouit que la salle se soit autant remplie. Sans tarder, il annonce qu'une surprise nous attend et elle est de taille car nous sommes les seuls à avoir ce privilège. Il s'agit du chanteur DAVID (à prononcer "Davidé", artiste produit par Chateau Agency, le label de KAMIJO. Il était anciennement connu sous le nom de SUI au sein du groupe MEGAROMANIA, séparé depuis 2013 et s'est donc lancé dans une carrière solo.

Il nous fait donc l'honneur de nous jouer l'un de ses titres ce soir en guise de première partie, la chanson GENESIS et il est accueilli comme il se doit. Le rideau s'ouvre sur le chanteur, vêtu à l'image de son mentor KAMIJO dans un style Gothique Victorien. En une seule chanson, le musicien réussit à convaincre le public par sa prestation de qualité, la voix, le charisme, le visuel, tout y est. Sa chanson se termine et il repart aussi vite qu'il est arrivé. Et c'est au tour de VERSAILLES de monter sur scène. 

Versailles 2

Les premières acclamations "We Are Versailles" commencent à résonner dans la fosse, au rythme de l'intro que tout le monde connait, le fameux Prelude. Les membres montent un à un sur la scène, à commencer par le batteur YUKI, toujours le premier à arriver comme tout batteur qui se respecte. Il est suivi du bassiste MASASHI qui arbore un joli chapeau, puis les deux guitaristes, tout d'abord TERU, puis le toujours élégant HIZAKI, et enfin c'est un KAMIJO en béquilles qui ferme la marche, le malheureux s'étant blessé à la cheville deux jours plus tôt en Pologne. Il a tenu à terminer la tournée et ça a été vraiment courageux de sa part, on le remercie pour ça.

Et le show commence sur Aristocrat's Symphony et dès lors tout le monde réalise enfin qu'ils sont bien de retour, et c'est comme s'ils ne nous avaient jamais quitté. Les musiciens sont plus qu'en forme et nous jouent le titre à la perfection. Le groupe enchaîne sans attendre sur Ascendead Master. La voix de KAMIJO n'a rien perdu de sa puissance et nous bluffe comme elle l'a toujours fait. Les riffs d'HIZAKI et TERU ne manquent pas non plus d'efficacité. Les deux guitaristes nous reproduisent le double solo à la perfection et c'est toujours un super tandem.

Versailles 3

Le titre se termine et KAMIJO prend la parole pour nous saluer, "ça fait longtemps!". Ooooh oui 7 longues années ! Sans tarder, il nous annonce le prochain titre, Shout & Bites. Petit enchaînement de batterie pour débuter, cette compo est toujours aussi efficace. Le bassiste MASASHI accompagnera KAMJIO avec quelques screams et le public n'hésitera pas à lui prêter main forte. S'en suit Vampire où les guitaristes échangeront leurs places, tandis que dans la fosse, tout le monde se met à sauter sur les refrains, mené par KAMIJO tel un chef d'orchestre. 

Versailles 4
La chanson suivante intitulée Inheritance est toute nouvelle et même pas encore commercialisée. Voilà encore un beau cadeau offert par le groupe. On notera que le vocaliste nous offrira d'ailleurs un joli couplet a cappella qu'il effectuera de main de maître, et en faisant un bel effort de se tenir debout. Puis KAMIJO évoquera l'histoire du groupe et sa renaissance. 

On enchaîne sur Melodic Thorn et Chandelier, où HIZAKI rencontrera un soucis technique avec sa guitare mais rien de bien méchant. Le guitariste garde son sang-froid et reste d'un calme olympien et revient aussitôt le souci réglé. Puis s'en suit un classique du répertoire de VERSAILLESZombie, qui est une incontournable de chaque concert du groupe. Le public répond parfaitement à la troupe où une grande complicité en émane. 

Versailles 5

KAMIJO nous fait profiter de quelques mots en français avant d'annoncer le titre suivant, la fameuse The Red Carpet Day, une autre chanson culte du groupe. Ce titre déclenchera une séance de headbang général et quelques coups d'épaules de-ci de-là. KAMIJO à l'air de se sentir frustré d'être obligé d'être assis et n'hésite pas à se remettre debout pour communier avec le public, ce qui pousse MASASHI à l'aider à se réinstaller sur son tabouret.

Versailles 6
Après que le frontman en ait profité pour se rafraîchir, ce dernier annonce le titre suivant, Philia et c'est encore une chanson que tout le monde espérait et nous voilà ravi. YUKI semble ne pas se fatiguer et continue de plus belle à se déchaîner derrières sa batterie. Une fois terminée, KAMIJO lève les yeux et sa main vers le ciel et nous dit cette phrase : "Nous sommes venus avec lui". Là, tout le monde comprend qu'il parle du regretté JASMINE YOU, l'éternel membre de VERSAILLES, décédé en 2009. Une vive émotion s'empare de toute la salle sur l'intro de Serenade, chanson qui lui rend hommage. Cette magnifique chanson est ponctuée de solos de guitares plus que magiques, de notes de violon et de piano, et de paroles qui montrent toute l'affection qu'ils aient pour leur camarade disparu.

Versailles 7

Après quoi, les membres quittent brièvement la scène, avant de revenir sans KAMIJO pour nous jouer la longue chanson Faith & Decision dont les 7 premières minutes sont entièrement instrumentales, de quoi nous remettre de nos émotions.  La symbiose entre les musiciens est plus forte que jamais et KAMIJO fait son retour sur scène pour la seconde partie chantée de la chanson. Ce dernier se tiendra à nouveau debout avec l'aide de ses camarades de jeu et de l'encouragements du public.

Une fois que le chanteur se soit réassis, celui-ci annonce le dernier titre MASQUERADE avant les rappels, une autre chanson très attendue qui donnera lieu à une nouvelle séance de headbangs collectifs et on assistera au fameux pas de deux des membres sur le pont de cette chanson. le frontman tentera lui-même de le faire sur son tabouret malgré sa blessure. Le groupe quitte la scène sous les applaudissements et on ne tardera pas à entendre de nouvelles acclamations et cette célèbre phrase répétée en chœurs "WE ARE VERSAILLES!".

Versailles 8

Le quintet de tarde pas à revenir et MASASHI s'empare des drapeaux créés par les fans pour les enrouler autour de KAMIJO. Ce dernier annonce un second nouveau titre, pour notre plus grand plaisir, la nouvelle chanson Lineage. On sent sur cette récente composition que VERSAILLES n'a pas perdu de son inspiration, exploitant ce thème de l'aristocratie et de l'époque de Louis XIV jusqu'à la mœlle. Puis on repart sur une autre chanson incontournable du répertoire du combo, après que le vocaliste nous dise en français "ce soir est un moment unique. chantons ensemble" en agitant sa roselight, aussitôt rejoins par le public. 

Des touches de piano, suivi d'un solo d'HIZAKI, il s'agit bien de Sympathia, encore un moment de poésie digne des plus grands groupes de Metal Symphonique. On sent la fin du concert qui arrive lorsque le chanteur nous fait ses remerciements et exprime sa joie d'avoir pu rejouer à Paris avec ses acolytes. Le concert s'achève sur la même chanson qui clôture chaque live de VERSAILLES, The Revenant Choir. On se croirait au bon vieux temps, que la période de pause du groupe n'a jamais existé. 

Versailles 9

Au terme de 2h de show, VERSAILLES quitte pour de bon la scène de la Machine sous un tonnerre d'applaudissements qui résonnent dans toute la salle à en faire trembler les murs et qui doivent certainement s'entendre dans la salle de concert du O'Sullivans juste à côté. Après distributions de médiators et de baguettes, KAMIJO nous donne rendez-vous pour la prochaine fois et là on peut être certains d'un proche retour. VERSAILLES n'a rien perdu de sa qualité de prestation et on espère tous qu'un jour le groupe se produira dans la cour du château de Versailles. 

Setlist : 

Prelude -Intro-
Aristocrat's Symphony
Ascendead Master
Shout & Bites
Vampire
Inheritance -New song-
Melodic Thorn
Chandelier
Zombie
The Red Carpet Day
Philia
Serenade
Faith & Decision
MASQUERADE

-En-
Lineage -New song-
Sympathia
The Revenant Choir

Un grand remerciement à Julien Chantôme de B7Klan pour ses photos !

Versailles 10

Versailles 11
Versailles 12
Versailles 13
Versailles 14
Versailles 15
Versailles 16

Versailles

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×