Votre panier est vide  Votre compte

Le come back de Dio Distraught Overlord - Paris, 09-04-2016

Dio paris 02

À l'occasion des dix ans de B7Klan, ce dernier voulait marquer le coup et quoi de mieux qu'un groupe Visual Kei des années 2000 pour fêter l'événement. Cet anniversaire a permis à Dio Distraught Overlord, groupe séparé depuis 2010, de faire son come back avec une tournée européenne. Cette tournée est passée par Paris où le combo s'est produit au Divan du Monde, en compagnie d'un groupe de Hard Rock féminin nommé DirTrucks. Récit d'un show endiablé.

Crédits photos : Julien Chantôme - B7Klan

Dirtrucks paris 06


DirTrucks

C'est donc à DirTrucks, formation originaire de Tokyo, qui ouvre le bal et qui nous proposer un Hard Rock classique mais efficace. J'osais espérer une reprise d'AC/DC ce qui aurait été pas mal mais bon, bien que le set ne dure que 30 minutes, on ne s'ennuit pas avec le dynamisme du groupe. On peut dire que les jeunes femmes ne font pas dans la dentelle et donnent tout ce qu'elles ont durant leur court show. Une jolie découverte pour ma part.
 

Dirtrucks paris 02


Dio paris 01


Dio

C'est maintenant au tour de Dio d'inverstir la scène du Divan du Monde. Chaque musiciens arrivent tour à tour et c'est Mikaru le frontman qui ferme la marche, ce dernier étant vétu de sa fameuse tenue de vampire. Le groupe commence son set avec Lord's prayer. La chose était prévisible! Et bien que ce soit un groupe Visual Kei, cela n'en reste pas moins du metal et malgré la majorité de visualleux dans le public, une poignée de metalleux n'hésitent pas à provoquer des pogos et ce sera comme ça durant une bonne partie du concert. Le groupe enchaîne sur PUPPET SHOW, un titre aussi violent que le précédent.

La setlist est un véritable best-of de leur meilleurs titres tels que Garasu no Umi ou encore GOD Forsaken. Denka, le batteur, ne semble pas avoir perdu de ses techniques et se lâche derrières ses pots. Les solos d'Erina et les riffs rythmiques de Kei sont au rendez-vous. Les jeux scéniques de Mikaru ajoutent à l'intensité du show, malgré qu'il se contente de nous demander de sauter alors que certains attendaient qu'il nous propose de faire un circle pit. 


Dio paris 06


Les trois titres de milieu de set tombe au bon moment pour souffler un peu, étant des ballades. La magnifique Last Dance nous est offert sur un plateau. Mais c'est après que le groupe se décide à jouer leur toute nouvelle chanson intitulée Byakuya No Moyuru Hana.

Après cette petite nouveauté, la nostalgie revient de plus belles avec HAUNTING et les titres qui suivent. Un wall of death s'improvise sur INSTRUMENT OF HELL et se concrétise malgré le peu de participant. Dio finit sa première partie de set avec un titre très attendu, Dokusai.


Dio paris 08


Pause terminée, le groupe revient, certains membres portant le t-shirt de la tournée, sauf en ce qui concerne Mikaru qui lui se ramène torse nu afin de bien exhiber ses abdos. S'il avait voulu faire craquer la majorité de filles qui compose le public de ce soir, il n'aurait pas fait autrement! (rires). Dio commence son rappel avec une autre chanson très attendue et qui est surement leur titre culte, je veux parler de CARRY DAWN. Malheureusement, la qualité du son sur ce titre me déçoit quelque peu, disont que je m'attendais à mieux. Mais le groupe se rattrape bien avec Fuzai Toiu Genjitsu E et COMA GOLD qui clôturent le concert. En bref, un show très nostalgique que beaucoup n'oubliront pas.


Dio paris 07


Setlist : 

Lord's prayer
PUPPET SHOW
Garasu No Umi
GOD Forsaken
Last Dance
Daite Nemure Zetsubou
Silence of Sorrow
Byakuya No Moyuru Hana
HAUNTING
final call
INSTRUMENT OF HELL
Jojou Naseru Mo Tadatada Ikite Arebakoso
Dokusai

-En-
CARRY DAWN
Fuzai Toiu Genjitsu E
COMA GOLD


Dio paris 05

 

 

 

Dio - Distraught Overlord DirTrucks

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×