Crossfaith retourne La Laiterie - Strasbourg, 26-02-2016

Crossfaith 1

25 février 2016, première date de la tournée mondiale de Crossfaith. Le groupe a choisi cette fois-ci le club de La Laiterie à Strasbourg, un concert prévu à 20h30 avec une première partie : Les londoniens de The One Hundred

The one hundred hires

À 14h, seulement 7 personnes attendent devant la salle. Les autres fans arriveront vers 19h. Les portes de la salle s’ouvrent finalement à 20h, sous l’applaudissement de la foule. Les personnes prennent place dans la salle, le concert n’est pourtant pas sold out alors qu’il ne s’agit d’une salle de 300 personnes… Les membres de The One Hundred s’installent, et le show peut enfin commencer ! Le chanteur Jacob Field fait chauffer la salle, l’ambiance monte rapidement et on passe une excellente première partie. Il s’agit d’une agréable surprise pour ma part. The One Hundred joue leurs derniers morceau, puis demande un tonnerre d’applaudissement pour Crossfaith !

Crossfaith 1

Le staff change le matériel sous les hurlements du public, qui n’attend que Crossfaith. Sans gène, le batteur Tatsuya vient tester sa batterie avant le début du concert, provoquant des applaudissements dans toute la salle. Vient ensuite Teru, testant également son matos, puis Hiro essayant sa basse. 

La foule est brulante, impatiente. Et là, les lumières s’éteignent et System X débute enfin. Le public tape dans les mains le rythme de l’introduction, et les membres se présente sur scène. Tatsuya rentre le premier, suivi de Teru et Hiro, puis finalement Kazuki et Kenta

L’ambiance est palpable, Le rythme endiablé de Xeno se fait entendre. Kenta ne laisse aucun doute sur ce qui vas suivre : « Strasbourg ! Circle Pit ! ». La salle est en délire, les membres sont en forme et Tastuya frappe sa batterie de toute ses forces.

Crossfaith ghost in the mirror 1

Arrive ensuite Raise your voice et Ghost in the miroir, les fans chantent ensemble le refrain, sous le sourire de Kenta. Il s’agit d’un des meilleurs moments du live, entre Circle pit et wall of death. Pour le plus grand plaisir du public, Kenta annonce « The next song for you : Eclipse ! », provoquant un chaos immense dans cette petite salle de 300 personnes à peine.

Maxresdefault

La chanson suivante provient également de Xeno, il s’agit de Dystopia, avec les sauts de toute la foule. Beaucoup de slams dans cette chanson, qui atterrissent sur scène, puis ressaute dans le public sans déranger les membres. Arrive ensuite la très controversé Wildfire, adulée ou détestée par les fans dans l’écoute de l’album, elle met cependant tout le monde d’accord pour ce concert, avec une ambiance incroyable et mouvementée. Paint in black, issue également de Xeno continue à faire danser la foule.

Photosphere et Scarlett sont les suivantes. Le public est très réceptif aux chansons cultes du groupe, avec comme d’habitude slam, circle pit et wall of death. If you want to wake up ?, Mirror sont jouées, puis arrive finalement la très attendue Devil’s party, chantée par toute la salle, les membres du groupes en sont reconnaissant et affichent un sourire. Puis finalement, Kenta déclare avec un rictus « Last song Strasbourg ! The fucking song is fucking call Countdown to fucking hell ! ». Et là plus rien ne va, la salle explose littéralement de bonheur sous cette ultime chanson. Hiro et Kazuki s’approchent des premiers rangs, et Teru continu à boire. La chanson finie sous les applaudissements chaleureux du public, et tout le monde en redemande.

Après une courte pause, Tatsuya se montre, et commence un long et surprenant solo de batterie. Double pédale en continu, jeu de toms et de cymbales impressionnant, il enflamme la salle à lui tout seul. Vers la fin de son rapide solo, il manquera une cymbale et une baguette s’envole dans les airs, sous les rires amusés des fans. 

29495855 800 800

Teru et Hiro reviennent sur scène, et on a le droit à une intro dubstep et mouvementée. Kenta arrive à son tour avec Kazuki, dansant et rigolant, puis on entend finalement « It’s a Omen ! ». Pour ma part, il s’agit du meilleur moment du concert, avec une foule en délire et les membres du groupes au top de leurs forme. On a clairement pas envie que la chanson se termine. Puis la dernière chanson du live arrive, Monolith, avec comme un second souffle de la foule épuisée, qui continue malgré tout à enchainer les wall of death et circle mit sous le synthè agressif de Teru

Le concert se termine sous des applaudissements et des cris, Crossfaith aura gagné son pari et retourner cette petite salle de Strasbourg, pour le plus grand plaisir des fans. La tournée commence très forte et riche en émotions, laissant une envie insupportable de les revoir à nouveau. 


Setlist :
0 - System X (Intro)
1 - Xeno
2 - Raise your voice
3 - Ghost in the mirror
4 - Eclipse
5 - Dystopia
6 - Wildfire
7 - Paint in black
8 - Photosphere
9 - Scarlett
10 - If you want to wake up ?
11 - Mirror
12 - Devil’s party
13 - Countdown to hell

Encore :
14 - Tatsuya Amano drum’s solo
15 - Omen
16 - Monolith

Crosfaith

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×