Votre panier est vide  Votre compte

Vidéo : interview d'Aaron Matt (BETRAYING THE MARTYRS) avec France 24

Ec6748f752a3cd44727a5a1410a54f46

Aaron Matt, frontman de BETRAYING THE MARTYRS, a été reçu par la chaîne télévisée France 24 dans l'émission Encore!, version anglaise de À l'affiche!, afin de parler du nouvel album du groupe intitulé The Resilient sorti le 27 janvier dernier via Sumerian Records.


Voicl la traduction de l'entretien (par Chloé Bernadet) : 

Miriam Saab (France 24) : Aaron MATTS, chanteur de BETRAYING THE MARTYRS, bienvenue dans l'émission, je pense que nous devrions adresser une pensée au reste du groupe, qui n'est pas là aujourd'hui. Il y a Victor, Lucas … ?

Aaron Matt (BTM) : Baptiste, Boris et Valentin.

Miriam Saab : Salut les gars. Aaron, tu as laissé derrière toi un travail d'ouvrier d'usine en Angleterre pour devenir le chanteur du groupe en 2010. Dis moi, comment c'était de passer de l'industrie au metal ?

Aarn Matt : Ça a été un plaisir. Je veux dire, je n'aurais jamais penser faire autre chose que le métier d'ouvrier venant d'une ville industrielle comme Leicester,mais j'ai toujours voulu être un chanteur de metal et quand l'opportunité s'est présentée, quand les gars m'ont abordé et m'ont demandé de déménager en France, je n'ai pas hésité une seconde.

Miriam Saab Tu as trouvé ta voie.

Aaron Matt C'est ça.

Miriam Saab Tes tatouages sont aussi une raison pour laquelle tu laisses une trace. Dis nous, est-ce que tu en préfères un ? Et quelle est l'histoire derrière celui-ci ?

Aaron Matt Je dirais mon tatouage à la nuque, composé de deux roses, une vivante et une morte, et du phare au milieu, qui représente le fait que de la vie à la mort, je serai toujours là pour veiller sur ceux qui me sont chers.

Miriam Saab C'est très beau.

Aaron Matt Merci beaucoup.

Miriam Saab Une des idées fausses sur le metal est qu'il ne se concentre que sur la colère et la haine et peu sur la raison. Je pense que c'est parce que c'est difficile pour une personne qui n'est pas fan de metal de comprendre les paroles quand elle écoute. Pourtant, si l'on s'intéresse à votre dernier album, THE RESILIENT, cela paraît loin d'être vrai. Dans The Great Disillusion, tu écris « tu m'as dis que nous pouvions nagé, donc j'ai escaladé tellement haut/ jusqu'à une montagne pour toi, j'ai fermé les yeux et j'ai plongé». Dis moi, quel est le message derrière cette chanson ?

Aaron Matt En fait, on a écrit cette chanson en adoptant le point de vue d'un réfugié qui arrive dans un autre pays, qui recherche une vie meilleure mais qui ne rencontre que de l'hostilité ; et c'est ce qui arrive en France, et dans beaucoup de pays dans le monde, et on a ressenti le besoin, en tant que groupe français, de parler de ce qui se passait actuellement.


Miriam Saab Une interprétation plus large de cette désillusion est également le Brexit, Aaron. Vous abordez le sujet dans votre album THE RESILIENT. Votre groupe est composé de musiciens anglais et français, tu es d'ailleurs de Leicester. Quel est pour toi l'enjeu du Brexit ?

Aaron Matt Si je parle de mon opinion et de celle du groupe sur l'enjeu du Brexit, je pense que ça ne représenterai pas celle des gens confrontés à cette protection et pour qui ça peut vraiment affecter les vies très profondément. Mais ce que je peux dire sur notre ressenti, comme nous sommes à moitié anglais et à moitié français est qu'on ne peut pas vraiment se tourner d'un côté ou de l'autre et partager notre musique et notre message, que ce soit en France ou en Angleterre. Ça va être plus difficile pour nous de partager notre art, or on le fait pour que ce soit accessible à tout le monde donc ouais, on ne veut pas vraiment insinuer ou penser qu'on ne pourra pas montrer notre art à autant de personnes dans le monde entier que l'on voudrait.

Miriam Saab : En parlant de partager votre art, vous y faites allusion dans une des chansons de l'album, « l'instant où la plume fait plus mal que l'arme est l'instant où je suis devenu fou».  (note : Won't Back Down) Les attaques terroristes, ici à Paris, en France, ont inspiré certaines des paroles de cet album.

Aaron Matt Absolument.


Miriam Saab Si l'on s'intéresse à la liberté d'expression, est-ce que, toi, en tant qu'artiste, tu penses qu'il y a des limites ?

Aaron Matt Non, non pas du tout. Surtout dans cette chanson, qui a été écrite à propos du texte de Charlie Hebdo, de Lepen et de tout le reste. Mais oui, c'était totalement injustifié et nous, en tant qu'artistes, pensons que nous pouvons partager un message, peu importe ce que ça serait, et à qui voudrait bien l'écouter, le fait que ces personnes ont été attaquées juste pour avoir exprimé leurs opinions, c'est quelque chose qui nous est familier.

Miriam Saab Donc il n'y a pas de limites à ce que vous voulez bien exprimer ?

Aaron Matt Non, si les choses dont nous voulons parler prennent place dans un contexte honnête et juste, bien sûr que non.

Miriam Saab Vous avez également repoussé vos limites créatives par rapport au design de la couverture de l'album. Comment vous-y êtes vous pris pour faire une reprise metal de La Reine des Neiges, Let It Go ?

Aaron Matt L'idée est venue de notre label et Victor, qui joue du piano, a commencé à travailler dessus, et quand ça a commencé à prendre forme, on est retourné vers notre label, notre presse et tout ça et ce qu'on en avait fait sonnait bien donc on a finit par en faire une vidéo et on l'a inclut dans l'album.

Miriam Saab Je dois dire que c'est du génie ! Définitivement pas pour les oreilles des petites filles qui sont fan d'Elsa, ça va juste leur donner le choc de leur vie. 


Miriam Saab : Je dois admettre que je préfère votre version, Disney devrait vous offrir du travail. Mais vous être très très occupés et n'avez pas le temps pour ce genre de choses, vous allez faire une tournée pour l'album, vous allez jouer au Hellfest, ici en France, le 16 juin. Le rock a une réputation sauvage quant aux tournées. Dis moi, quels ont été vos moments les plus mémorables ?​

Aaron Matt Pour être honnête, je vais garder l'anecdote la plus folle pour moi parce que ça part un peu trop loin…

Miriam Saab Oh, tu ne peux pas nous taquiner comme ça Aaron ! (rires)

Aaron Matt Je vais vous raconter ce qui s'est passé la première fois que j'ai fais une tournée avec le groupe. Dans les coulisses, j'ai réussi à renverser toute une bouilloire d'eau bouillante sur le pied de Baptise, il a perdu toute la peau de son pied et il a passé le reste de la tournée sur une chaise.

Miriam Saab Est-ce qu'il est guéri ?!

Aaron Matt Il est guéri !

Miriam Saab Est-ce qu'il vous a pardonné ?!

Aaron Matt Je ne pense pas (rires), il me regarde toujours avec un air vicieux parfois.

Betraying The Martyrs Aaron Matt

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×