Rencontre avec MY INK LEADS FOOLS

18118949 493487890775476 5217086990908426299 n

Toujours dans l'optique de découvrir et faire découvrir de jeunes formations à grand potientiel, nous sommes allés à la rencontre de MY INK LEADS FOOLS en novembre dernier lors de leur passage en première partie du groupe japonais MORRIGAN. Entretien avec un groupe prometteur sans prise de tête qui nous explique son concept de "moshing groove".

Interview réalisée en nombre 2017.

WTH : Pouvez-vous nous présenter My Ink Leads Fools ?

MILF : C’est un projet qui date déjà de 3-4 ans, on a commencé en 2013. Et c’est devenu sérieux en janvier 2014 lorsqu’on a fait notre tout premier concert avec l’organisme Fallenfest qui fait des préventes pour des concerts, c’était une sorte de tremplin.

WTH : Comment vous êtes-vous formé ? D’où est partie l’idée ?

Mathias: C’est partie du lycée avec Gabriel (guitare) et un autre pote qui n’est plus dans le groupe aujourd’hui. On avait d’autres potes qui faisaient du Metal aussi alors on s’est dit autant se lancer là-dedans. Après le groupe s’est étoffé, on a rencontré notre batteur Luca un peu plus tard. Bastien on l’a rencontré en cours, en 2013 aussi quand il est arrivé à Paris. Après notre ancien bassiste s’est barré parce qu’il voulait toucher plus d’oseilles (rires). Ensuite on a chopé notre nouveau bassiste Killian.

WTH : Que représente le nom du groupe ?

MILF : Pour faire court, d'un côté t'a les côté littéraire genre mon encre guide les fous qui est le souhait que les gens soient entrainer par notre musique et d'un côté t'as le " MILF" qui insiste sur le faite qu'on soit des cons.

WTH : Alors j’ai lu sur votre page Facebook qui votre genre musical c’était Metalcore et Moshing Groove.

MILF : Ouais !

WTH : Pouvez-vous nous expliquer ce que c’est le Moshing Groove ?

(Rires)

MILF : En fait pour nous dans la musique il y a un groove à avoir qui te fait balancer et c’est parti de là, tu peux être véner’ et avoir un truc vraiment cool. Par exemple dans les breakdows on essaye d’ajouter quelque chose de groovy.

WTH : Quels sont les artistes qui vous influencent le plus ?

MILF : Bah ce qui est cool c’est qu’on a beaucoup d’artistes qu’on aime et on écoute vraiment de tout en musique. Ça passe par du Rap, de la Techno, même de la Funk, du Jazz, du Prog, pleins de trucs etc. Tu vois nous on n’a jamais vraiment réussi à définir notre propre style.

WTH : Côté discographie, vous avez sorti un premier EP en 2015 qui s’appelle Black Water, ainsi que quelques singles dont on peut citer The Pine.

MILF : Ouais c’est ça.

WTH : C’était votre premier clip d’ailleurs.

MILF : Exactement.

WTH : Comment ça s’est passé le tournage ?

MILF : Le tournage ça a été, on a tourné avec Dissension Productions. On a pris ce morceau pour faire le clip parce qu’on voulait vraiment que les gens aient une image de nous. Comme tu as vu sur le EP il n’y avait que la pochette. Les gens veulent savoir à qui ils ont affaire quand ils découvrent un nouveau groupe. Ensuite on a ajouté un scénario. On a tourné à Étretat pendant une journée et la partie la plus difficile on l’a tourné dans un château dans l’Oise.


WTH : Et êtes-vous sur le chemin d’un premier album ?

MILF : Pas encore d’albums non. Pour composer un album faudrait qu’on ait à label et on l’a pas encore. Il faut aussi avoir énormément d’argent et la notoriété qui va avec. Non pour l’instant un EP je pense que ça suffit. Disons que l’album ce n’est pas le format qui nous convient le plus. Là justement on est entrain d’écrire un nouvel EP. On verra comment il va marcher, s’il est bien reçu par les gens, après on verra pour aller plus loin.

WTH : Il y a un groupe qui s’appelle Blazing War Machine, l’actuel groupe de Franky Costanza, ex-Dagoba. Ils sortent un titre tous les trois mois avec une vidéo pour l’illustrés. C’est une méthode qui, pour eux, portent ses fruits. Est-ce que c’est quelque chose que vous pourriez faire ?

MILF : C’est vrai que ça permet d’être assez présent. On est des potes qui l’ont fait et ça a plutôt bien marché. Mais nous on préfère rester sur un EP mais en espaçant la sortie des clips donc on garde notre impact. 

WTH : Comment avez-vous eu cette occasion d’ouvrir pour Morrigan ?

Killian et Mathias : Et bien en fait c’est grâce à la boîte de prod’ qui organise le concert en France pour qui on a bossé pendant un an et demi dans une salle qui s’appelle le Covent Garden à Eragny-sur-Oise. Ils nous ont proposé la date et on a accepté.

WTH : Et c’est votre dernière date parisienne pour cette année. Qu’avez-vous prévu pour la suite ?

MILF : On aura une nouvelle date parisienne en février 2018 et ensuite ce sera la sortie de notre nouvel EP. Puis peut-être une tournée par la suite.

My Ink Leads Fools

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau