Interview avec Valentino Arteaga d'OF MICE AND MEN au Hellfest

Ev artist valentino arteaga ea2715111767 5ibr0lkxxj3v tb

Nous avons profité de la présence au Hellfest d’Of Mice And Men pour rencontrer le batteur de la formation, Valentino Arteaga, qui s’est montré souriant et sincère en répondant à nos questions.

Morrigan-wth : Pour commencer, comment vas-tu ?

Valentino : Super bien, on vient littéralement d’arriver sur le parking et on a dû courir ici pour être sûrs de pouvoir faire toutes nos interviews, donc ça a été une matinée un peu agitée, mais bon, on est au Hellfest, il fait super beau dehors, on va jouer avec Prophets of Rage, Linkin Park, A Day To Remember, c’est un rêve devenu réalité, sérieusement.

Morrigan-wth : C’est ce que j’allais te demander, qu’est-ce que ça fait de donner un concert dans une salle comme Le Petit Bain et ensuite de se retrouver sur une Main Stage ?

Valentino : Tu sais on en a parlé, parce que c’est vraiment un truc de fou, ça reflète beaucoup de choses, tu te retrouves à jouer devant une audience aussi massive… On a reparlé du Download, et maintenant je suis sûr que le Hellfest va être encore plus dingue, parce que c’est le Hellfest justement. Et ensuite d’aller dans des petites salles, ces mêmes petites salles qu’on… je suis jamais allé à des concerts de cette taille quand j’étais plus jeune, j’ai commencé à assister à des concerts en allant dans des coffee shops, des petites salles comme Le Petit Bain, tu sais, des salles où peu de personnes pouvaient se rendre, peut-être qu’elles n’étaient même pas pleines à chaque fois, et c’est là que mon amour pour cette culture musicale a commencé. Donc aller sur une Main Stage immense, devant tant de gens, pour ensuite retourner dans une petite salle comme celles où tout a commencé, ça fait juste du bien, parce qu’au final, on parle de musique, le nombre de personnes qu’il y a devant toi n’a pas d’importance. Si tu t’amuses et que tu aimes ce que tu fais, ça vaut le coup parce que chaque concert est important de ce point de vue. Et en ce qui nous concerne, on se sent très chanceux de pouvoir partager ces moments avec nos amis des Etats-Unis comme The Devil Wears Prada ou encore Motionless In White. Ce sont des groupes avec lesquels on a grandi, à faire des tournées dans des petites salles en Amérique, et on ne se serait jamais imaginés arriver à se retrouver ici, à jouer sur une Main Stage au Hellfest. C’est vraiment incroyable et c’est un hommage à la façon dont cette culture de la musique « heavy » peut être géniale, à la façon dont ça peut vraiment te faire réfléchir si tu y penses, la manière dont chacun de ces groupes est important à sa façon. On se sent chanceux de pouvoir avoir ce « rappel à la réalité ». Et c’est ça qu'il faut retenir, on ne pense pas être meilleurs que n’importe qui d’autre, en particulier dans ce genre de situation, parce que peu importe si tu rassembles 100 000 ou 100 personnes, c’est de la musique, au final ça revient au même et si tu aimes ce que tu fais ça vaut le coup, c’est amusant et stimulant.

Morrigan-wth : Quels sont les groupes qui t’ont influencé ?

Valentino : Sans hésiter, ma plus grosse influence est Rage Against The Machine, c’est mon groupe préféré pour toujours. Le fait que notre dressing-room soit juste à côté de Tom Morello, Brad Wilk et Timmy C., c’est incroyable pour moi, qu’on arrive à se retrouver parmi ces musiciens que j'admire. Je les vois un peu comme des professeurs en quelque sorte. Tu apprends de tout le monde, tu vois comment ces gens jouent, et je suis énormément inspiré par eux. Ou encore, un autre groupe, Linkin Park, tu sais ça fait des décennies que je les écoute, c’est le genre de groupe que j’écoute depuis plus de 20 ans, depuis le début de leur carrière. C’est juste génial de pouvoir être influencé par eux et un jour d’arriver à jouer à leurs côtés. En plus je n’ai encore jamais pu voir ces groupes en concert, parce que comme je disais je n’allais que dans des toutes petites salles, genre le plus gros festival auquel je sois allé aux US, c’est Warped Tour. C’est grand, mais c’est pas le Hellfest ou le Download, les gens voyagent du monde entier pour venir ici, Warped Tour, c'est quelque chose de plus national. Je n’avais jamais vu ce genre de truc, alors pouvoir vivre ça pour ce qui semble être la toute première fois à chaque fois, c’est vraiment génial.

Morrigan-wth : Est-ce que tu peux me parler un peu du départ d’Austin ?

Valentino : Oui, tu sais tout était basé sur sa santé, c’est une chose avec laquelle on a dû faire pendant des années, une chose à laquelle on a dû faire face tous ensemble pendant des années, et même si, bien sûr, ça nous a surpris, on a pensé que c’était mieux que ce soit lui qui prenne la décision plutôt que ce soit son corps qui, de bien des façons, prenne la décision pour lui. Son équipe de docteurs l’a vraiment conseillé et à aidé à le mettre en garde contre les effets que pourraient avoir les performances, les cris… Le corps avec lequel il est né est juste différent. Tu sais, honnêtement je ne peux pas et on ne devrait pas trop en parler, parce qu’il est très ouvert à ce sujet sur les réseaux sociaux et tout, et je trouve vraiment qu’il laisse les gens l’aborder avec lui. Et à travers notre musique, on a tous pu en parler,  mieux communiquer à propos de ça et je pense que tu peux l’entendre partout sur Cold World. Les paroles de cet album parlent des difficultés qu’il et qu’on traversait à cette période, et oui, c’est une situation regrettable, mais comme toujours nous lui souhaitons le meilleur et il va se battre, c’est un battant. C’est quelque chose qu’il a toujours fait, et on sait qu’il va y arriver parce que c’est ce qu’il fait à chaque fois. C’est quelqu’un de fort, c’est la personne la plus forte que j’ai jamais rencontrée.

Morrigan-wth : Et pourquoi avoir choisi de ne pas prendre de nouveau chanteur après qu’il soit parti ?

Valentino : Pour nous, ça s’est toujours joué entre nous 5, on a toujours été une équipe et on se voit comme une équipe, alors quand Austin a dû partir… on a parlé de prendre un remplaçant, il nous a même donné des idées, on en parlait parce qu’on voulait tous qu’Of Mice And Men continue. On ne savait pas comment ni ce qui nous ferait nous sentir le mieux, ce qui ressemblerait à du Of Mice And Men. Ca nous a demandé du temps et vraiment, franchement, un profond questionnement, une vraie réflexion, d’essayer de voir ce qu’on allait faire pour pouvoir aller de l’avant pour nos fans, et ce qui pourrait être l’étape suivante la plus intègre pour Of Mice And Men. Et en ce qui nous concerne, on ne pensait pas que prendre un remplaçant était la bonne chose à faire, que ce serait ce qui nous ferait nous sentir bien. On trouvait qu’Austin était irremplaçable, c’est ce qu’il sera toujours pour notre groupe, et je pense qu’à ce moment-là on s’est dit, on est tous les 4 dans cette situation, on doit faire face. On doit aller prendre l’avion et montrer notre force à travers tout ça aussi, comme Austin l’a fait en traversant tout ça, et l’idée d’amener quelqu’un de nouveau dans notre équipe, ça pourrait être sympa, mais ça amènerait aussi quelque chose de très différent, une version différente de l’équation. Alors que si on se rassemble tous les 4 et qu’on essaye de devenir plus forts, de mieux communiquer notre musique les uns aux autres, et d’écrire ensemble de la musique qui nous met au défi et nous stimule plus… on trouvait qu’on se devait à nous-mêmes d’aller de l’avant, Aaron s’est proposé, et maintenant Alan fait une bonne partie des backup screams et ça nous a pris du temps d’en arriver à cette décision. Ca n’est pas arrivé avant qu’on commence à jouer des morceaux ensemble et qu’on se dise « eh, rassemblons-nous et faisons du bruit, amusons-nous, et voyons ce qu’il en sort », et ça nous a fait nous sentir bien, on ressentait que c’était différent bien sûr, c’était différent, mais ça ne sonnait pas faux. On ressentait que c’était ce qu’on devait faire tous les 4, et encore plus maintenant, on est là à aller à ces festivals et on voit la façon dont tout le monde vient assister à ce nouveau chapitre d’Of Mice And Men, et de voir Aaron, et de voir Alan, tu sais… je suis là, assis sur les sièges de ma batterie, je regarde, et je suis fier de mes gars. C’est assez cool qu’on en soit arrivés à faire ça et à aller de l’avant, à vraiment se rassembler et donner un concert d’Of Mice And Men, c’est comme ça qu’on se sent, débloqués.

Morrigan-wth : Est-ce qu’Aaron se sentait anxieux à l’idée de devenir le nouveau frontman du groupe ?

Valentino : Tu sais, il n’emploie pas ce mot, le « frontman » je veux dire, je trouve que c’est un peu une étiquette, c’est un titre, un titre qui peut être donné, mais de bien des façons… quand on en parle, on se dit juste : on est des musiciens. Ce qu’il a eu à faire, c’est qu’il a dû se mettre plus en avant et ajouter quelque chose à ses performances, et il te dira toujours « nan, ça va, tout va bien ! », et nous on est là, « mais comment tu fais ça ?! J’arrive pas à chanter et à jouer de la batterie en même temps, j’essaye vraiment mais après je laisse tomber mes baguettes ! », et tu sais, je peux pas faire tout ça mais lui il y arrive,  et il le fait sans sourciller, parce qu’il doit bosser plus dur qu’il a dû le faire pendant longtemps et c’est inspirant à regarder. On était là à dire, « et si on prenait un nouveau bassiste alors ? » , et il nous disait,  « non, je veux jouer de la basse, je veux jouer de la basse et chanter, c’est ça que je veux faire », et pour nous c’était genre, « bah ça marche ! », et ça fonctionne super bien et il déchire. Ca ajoute presque quelque chose de plus à l’ensemble, ce qu’on n'avait pas réalisé avant. Le fait qu’il soit seul sur beaucoup de ces chansons sur lesquelles il ne criait pas autant avant, ça l’amène à se lâcher et je trouve que ça ajoute un élément très sympa.

Morrigan-wth : Quelle est votre méthode en ce qui concerne l’écriture des morceaux ?

Valentino : L’inspiration arrive à tout moment, donc on est toujours en train d’écrire, de noter des idées sur nos téléphones… Ou encore, pile quand on a démarré cette tournée, on a commencé à écrire une nouvelle chanson pendant les répétitions, Alan et moi on essayait des trucs ensemble… et c’est très différent maintenant avec toutes cette technologie. On a tourné avec Linkin Park et Mike Shinoda m’a montré toutes les applications qu’il utilise sur son téléphone pour composer de la musique, ils écrivent des chansons entières sur leurs téléphones ! On vit vraiment à une période où on a la possibilité de créer de la musique à n’importe quel moment, alors nous, en tant que musiciens, on essaye tout le temps de se mettre au défi de le faire. Donc qu’on soit en train de jouer tous ensemble dans une pièce ou chez nous sur nos ordinateurs, sur nos téléphones, ou peu importe, on aime tous échanger ensemble sur toutes ces idées, du coup ça peut commencer avec moi, ou ça peut commencer avec Aaron, ou Phil, ou Alan... donc ça peut être très différent, on n’a pas, disons, une façon précise de le faire.

Morrigan-wth : Du coup, vous avez sorti 2 morceaux récemment, est-ce qu’on peut s’attendre à un nouvel album ?

Valentino : On travaille dessus, on a plus qu’assez de contenu pour un album mais on veut continuer à composer et on n’a pas de date de sortie de prévue pour un disque, mais on travaille définitivement sur de nouvelles choses et on dirait bien qu’un album est en train de prendre forme. Donc on se sent stimulés, on voulait sortir des nouveaux morceaux avant toute autre chose, et avec un peu de chance on pourra montrer aux gens ce à quoi Of Mice And Men va ressembler durant ces festivals… parce que les gens posaient des questions tu sais, « oh mon Dieu, mais qu’est-ce que vous allez faire ?! », et du coup on était en mode, « voilà les morceaux, c’est ce qu’on peut faire ». On peut vous en parler à n’en plus finir mais au final, ce qui parle le plus c’est notre musique, et heureusement notre label Rise Records nous a permis d’entrer en studio et on a pu les enregistrer en quelques jours. On est juste arrivés et on les a joués de but en blanc. On a pu se dépêcher, les sortir, et par les temps qui courent c’est assez fou, parce qu’un groupe comme nous ne peut pas sortir des morceaux juste comme ça tu sais : les labels, les distributeurs, blablabla, tout ça, donc ouais, du nouveau arrivera bientôt !

OF MICE AND MEN Hellfest

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau