Votre panier est vide  Votre compte

The Last Stand : les cours d'histoire de Sabaton

Unnamed 12

Référence incontestée du Power Metal suédois, Sabaton nous offre un nouvel album avec des morceaux toujours aussi épiques, continuant d'exploiter le thème des batailles historiques dont les membres sont passionnés. Entre guerres de l'époque moderne et batailles de l'antiquité, chaque titre est une véritable cours d'histoire en musique, des récits historiques sur les plus grandes batailles qui auront marquée l'histoire de l'humanité.

Maxresdefault 2


L'album commence avec Sparta et déjà le ton est donné. Cette chanson sonne comme une déclaration de guerre. Certains se rappelleront du film 300 et penseront que ce titre aurai fait une belle bande originale. Cette chanson est taillée pour le live où le public n'hésitera pas à reprendre avec le groupe les cris de guerre. 

Last Dying Breath nous replonge pendant la première guerre mondiale (1914-1918) évoquant la fameuse bataille de Belgrade. Les paroles sonnent comme un hymne national et on note un superbe solo de guitare sur ce titre.

Blood of Bannockburn quant à elle nous fait remonter au 14ème siècle, en 1314, neuf ans après l'exécution de William Wallace, lors du siège du château de Stirling en Écosse. Les sonorités celtiques de l'intro s'accordent parfaitement avec le thème qu'aborde cette chanson qui est la plus courte de toute la tracklist.

The lost battalion lyrics


La piste suivante Dying Of An Unknown Soldier sert d'ouverture à la chanson la plus marquante de l'album, The Lost Battallion, premier titre que le groupe avait dévoilé. Celui-ci est centré sur l'offensive Meuse-Argonne, la dernière attaque de la première guerre mondiale. Il parle du bataillon mené par le capitaine Charles White Whittlesey, qui fut surnommé "le bataillon perdu" car le bilan des pertes furent plutôt lourdes. La chanson sonne comme une marche glorieuse et victorieuse grâce à des chœurs sur les refrains. Voilà de quoi tenir en haleine les passionnés de batailles historiques.

Avec Rorke's Drift, les suédois nous offrent une musique très speed avec de jolis riffs bien burnés. Le double solo de guitare rajoute une bonne dose de sensations agréables pour les oreilles. Ce titre parle de cette fameuse bataille de Rorke's Drift qui s'est déroulée les 22 et 23 janvier 1879 pendant la guerre anglo-zoulou en Afrique du Sud.

On vient ensuite à la chanson éponyme de l'album, The Last Stand, qui remonte plus loin en arrière, en 1527 lors d' action défensive de la Garde suisse pontificale pendant le Sac de Rome. On retrouve là encore cette impression d'avoir réussi un exploit personnel. 

Le voyage dans le temps continue avec Hill 3424 qui raconte la bataille de la colline 3234 qui s'est déroulée durant la première guerre d'Afghanistan, opposant l'U.R.S.S. aux moudjahidins afghans dans les années 80. Musicalement, ce titre propose des riffs sur un rythme presque oriental qui évoque bien le lieu de la bataille.

Maxresdefault 1 1

Go le Japon avec la chanson Shiroyama qui, comme son nom l'indique, parce que la bataille qui a eu lieu le 24 septembre 1877 à Kogashima au Japon, opposant une troupe de 30 000 hommes de l'armée impériale à 500 samouraïs du domaine de Satsuma. Ici pas de sonorités traditionnelles mais quelques mots japonais incorporées dans les paroles. 

Winged Hussars nous emmène en Autriche en évoquant la bataille de Vienne du 12 septembre 1683. Les "Winged Hussars" sont les hussards (cavaliers) polonais connus pour porter une ou deux ailes dans leur dos (d'où le "Winged" -> signifiant "ailé"). Là encore des chœurs sont rajoutés aux refrains qui sont ici assez répétitives mais encore un excellent solo de guitare sur le pont de la chanson.

L'album se termine avec The Last Battle. L'intro de cette compo' rappelle un peu certaines chansons de Scorpions qui montrent que Sabaton s'en inspire. la Bataille du Château d'Itter qui a opposé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, d'un côté, des troupes américaines alliées à des soldats de la Wehrmacht et à des personnalités politiques françaises détenues dans cette forteresse autrichienne et qui venaient d'être libérées, de l'autre, des éléments Waffen-SS. Ce titre sonne quand à lui comme la fin d'une guerre donnant sur un armistice et en fait une bonne fin pour cet opus.

Une fois encore Sabaton nous montre toute l'étendue de ses capacités d'associés des musiques épiques à des faits historiques dont ils sont passionnés et exploite ce thème jusqu'à la moelle. Cet opus est une belle réussite et personnellement parlant, peut-être l'album de l'année.

Tracklist :

01. Sparta
02. Last Dying Breath
03. Blood Of Bannockburn
04. Dairy Of An Unknown Soldier
05. The Lost Battallion
06. Rorke's Drift
07. The Last Stand
08. Hill 3234
09. Shiroyama
10. Winged Hussars
11. The Last Battle

Unnamed 1

 

 

 

Sabaton

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×