Votre panier est vide  Votre compte

All Our Gods Have Abandoned Us : la transcendance d'Architects

Architects

Groupe de metalcore adoptant un style qui se démarque des autres, Architects nous transporte à nouveau dans leur univers avec son nouvel album All Our Gods Abandoned Us. À la première écoute, on ressent toute l'atmosphère que dégagent les riffs mêlés aux mélodies mélancoliques. Chaque composition nous offre son lot de sensations à la fois transcendantes et oppressantes qui gardent en haleine les auditeurs.

On pourrait dire que ce nouvel effort est la suite directe du précédent album Lost Forever // Lost Together, mais on sent bien que le combo britannique a voulu mettre la barre plus haut ce qui lui permet de se hisser à la hauteur des grands noms du metalcore tels que Bullet for My Valentine ou Parkway Drive. Bien que certains fans de leurs débuts risquent d'être dans la confusion sur l'évolution du groupe, All Our Gods Abandoned Us à de quoi faire gagner en notoriété de par son efficacité.

On commence avec Nihilist, première grosse claque. Inutile de s'embarrasser avec nuances sur une intro qui aurait pu nous endormir avant que la première chanson ne commence. Pas le temps non plus pour respirer, la violence du titre nous rentre instantanément dans le vif du sujet avant de se calmer vers la fin. On pourrait ainsi dire que c'était la tempête avant le calme. 

Vient ensuite Deathwish qui, comme pour The Devil Is Near du précédent album, nous ressort le côté punk-hardcore du groupe toujours aussi efficace. Architects semble avoir garder les mêmes codes utilisés sur Lost Forever // Lost Together. Sam Carter screame de toutes ses forces comme si sa vie en dépendait et nous fait profiter d'un élan de douceur avec sa voix clair sur le pont de la chanson. Même chose pour Phantom Fear et Downfall avec des riffs et une ambiance rappelant ceux de Broken Cross.

9840ea1a 1189 48dc 9301 9e9d0ac18903


On en vient au titre phare de cet album, diffuser quelques semaines avant sa sortie. Il s’agit de Gone With The Wind qui parle d’un sujet difficile, les maladies mentales. Musicalement, c’est un parfait synchronisme des instruments. Architects nous démontre encore là son savoir-faire, comme sur la suivante The Empty Hourglass reprenant encore la même structure que Broken Cross toujours aussi efficace.

Le combo ne relâche rien avec A Match Made In Heaven, premier single de l’album, et Gravity , cette dernière nous offrant des breakdowns bien placés. Ce n’est que sur All Love Is Lost et From the Wilderness que la pression commence à redescendre pour clôturer l’album sur une note plus calme mais toujours aussi mélancolique avec le dernier titre qui dure plus de huit minutes, Momento Mori.

En définitive, Architects frappe encore un grand coup avec cet opus ce qui leur permet de devenir un poids lourds incontesté de la scène Metalcore britannique. Des riffs puissants, une musique transcendante, le groupe a certainement écrit l’un de ses meilleurs efforts.

En hommage à Tom Searle

Tracklist : 

01. Nihilist
02. Deathwish
03. Phantom Fear
04. Downfall
05. Gone With The Wind
06. The Empty Hourglass
07. A Match Made In Heaven
08. Gravity
09. All Love Is Lost
10. From the Wilderness
11. Momento Mori

Ai5r3jgyx6e

Architects

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×